Toutes les réponses sur l’obsolescence programmée

Le secteur technologique et la téléphonie est un des plus innovants dans le monde industriel. La vitesse avec laquelle les évolutions se font est tout à fait remarquable. Chaque jour, les avancées de ce secteur assurent à ce domaine la croissance nécessaire au maintien de l’activité. Il arrive cependant que pour entretenir la croissance dans ce secteur, des pratiques controversées naissent dans ce domaine. Parmi les pratiques controversées, figure en bonne place la pratique de l‘obsolescence programmée. L’obsolescence programmée est en fait une question assez centrale, à cheval entre le profit et la croissance des entreprises, le renouvellement technologique, l‘innovation et la consommation.

Obsolescence programmée, comprendre obsolescence programmée

Petites précisions sur l’obsolescence programmée

L’obsolescence programmée est pratiquée par certaines entreprises comme un élément de leur politique commerciale.

C’est quoi l’obsolescence programmée ?

L’obsolescence programmée est le fait pour certaines entreprises de fabriquer des produits ayant dans le but de permettre leur remplacement avant que ces derniers ne cessent d’être fonctionnels. Il s’agit pour le fabricant de mettre à la disposition des consommateurs un produit qui a été fabriqué et dont les prévisions par le fabricant sont de le faire acheter à nouveau par le consommateur sans que cet achat soit vraiment justifié. Concrètement, un fabricant qui met sur le marché un produit qui est fonctionnel et avant que cet appareil ne cesse d’être fonctionnel, le fabricant crée une mise à jour ou des fonctionnalités qui empêcheront cet appareil de continuer à fonctionner normalement dans le but de faire acheter le nouveau modèle par le consommateur. Il s’assure ainsi de pouvoir vendre des produits constamment, en créant le besoin la nécessité de changer.

Dans quels domaines cela se manifeste-t-il ?

L’obsolescence programmée est donc conçue comme une pratique des fabricants visant à s’assurer la vente constante des produits en programmant et en anticipant leur fin. Cette obsolescence programmée concerne quasiment tous les domaines et les secteurs de l’économie. Cette pratique est effectuée par diverses firmes qui veulent augmenter ou pérenniser les achats de leurs produits. En réalité, dans plusieurs des domaines concernés, il n’y a souvent pas besoin de changement, ce besoin est décidé par le fabricant. Ainsi, même si tous les domaines sont concernés, le secteur des nouvelles technologies, notamment celui des technologies de l’information et du numérique, est parmi les plus concernés par cette pratique.

Concrètement comment cela se manifeste-t-il ?

L’obsolescence programmée se manifeste de diverses manières au quotidien.

Mises à jour logicielles

Si vous avez acheté un téléphone portable, vous avez sûrement entendu dire qu’il y a des mises à jour que vous devez faire pour vous assurer que votre appareil soit plus sécurisé et plus ergonomique. Cette pratique est très courante lorsqu’il s’agit de logiciels. Elle est aussi très courante lorsqu’il s’agit de mise à jour logicielle d’un appareil, c’est-à-dire la mise à jour du logiciel qui sert de plateforme pour faire fonctionner votre appareil. Jusque là tout est correct car ces mises à jour sont censées apporter des correctifs et améliorer la performance de l’appareil. Cependant, il arrive que le fabricant introduise des mises à jour qui ralentissent plutôt l’appareil de telle sorte qu’il devienne pénible à manipuler. Dès lors vous vous sentez dans l’obligation de le changer en achetant un nouvel appareil présenté par le constructeur comme étant plus compatible avec la dernière version de logiciel.

Fabrication d’appareils non compatibles avec les versions ou dispositifs précédents

L’obsolescence peut aussi se manifester par le fait qu’un fabricant met sur le marché de nouveaux produits, comprenant plus d’options que ce que vous avez, dans le but de vous pousser à acheter le nouvel appareil qui contient plus de fonctionnalités, alors que l’appareil que vous possédez remplit clairement toutes les fonctions pour lesquelles vous l’avez acheté. En outre l’obsolescence programmée se manifeste par le fait que vous avez un appareil de récente génération que vous avez acheté il y peu de temps, mais le fabricant anticipe la fin du support pour cet appareil, vous contraignant à changer votre appareil car il ne bénéficie plus de mise à jour ou d’attention de la part du service après-vente. Par ailleurs, cette obsolescence programmée se manifeste par le fait que vous achetez un appareil ayant une garantie, et juste après expiration de la garantie, l’appareil tombe en panne et vous ne trouvez plus de pièces de rechange pour le dépanner.

Des points de vue divergents sur l’obsolescence programmée

Plusieurs tendances se déchirent sur la question de l’obsolescence programmée. Certains estiment qu’il s’agit d’une mauvaise pratique, d’autres estiment qu’il s’agit d’un enjeu pour la croissance, l’innovation, le développement technologique.

Les défenseurs de l’obsolescence programmée

Les défenseurs de l’obsolescence soutiennent que c’est une pratique qui favorise l’innovation et l’amélioration des technologies que nous utilisons au quotidien. En effet, leur argument est que plus le temps passe, plus les inventions et les découvertes sont mises au point, et dans une optique de vulgarisation de la technologie, il convient de rendre public par la commercialisation les fleurons de la découverte. Ce serait donc un point positif de la pratique d’obsolescence programmée.

Sur un plan purement économique les défenseurs de l’obsolescence programmée soutiennent que c’est cette pratique qui permet d’assurer le maintien des entreprises de grande taille notamment, mais aussi d’assurer la baisse du chômage : l’achat et la consommation de nouveautés issues de l’obsolescence programmée permet de continuer à produire et donc de maintenir la main-d’oeuvre humaine, participant ainsi à résorber, un chômage potentiel.

Les aspects négatifs de l’obsolescence programmée

Un des facteurs négatifs les plus notables de l’obsolescence programmée est l’exacerbation de la consommation. En fait, il faut rappeler les appareils qui sont concernés par l’obsolescence programmée sont en fait toujours fonctionnels. Ils ne sont en aucun cas en panne. Ils sont rendus démodés ou inutilisables par les fabricants qui veulent faire acheter les nouveaux produits qu’ils proposent. Cela constitue une perte pour les acheteurs dans le sens où ils sont contraints d’acheter un produit pour remplacer un produit qu’ils possèdent déjà et qui fonctionne bien.

Les pourfendeurs de l’obsolescence programmée soutiennent qu’il s’agit d’une pratique qui nuit à l’environnement sur deux aspects principaux. Le premier aspect est qu’il pousse à une exploitation non nécessaire des ressources de la planète, concourant ainsi à l’épuisement anticipé des ressources non renouvelables de la terre. L’autre aspect est que l’obsolescence programmée génère des déchets qui polluent la planète et qui sont soit difficilement recyclables, soit insuffisamment recyclés.

Laisser un commentaire